La loi de bioéthique votée en 2021 élargit l’accès à l’AMP à toutes les femmes, qu’elles soient en couple avec un homme ou une femme, ou bien célibataires. Jusqu’à la promulgation de cette nouvelle loi, l’AMP était en effet réservée aux couples hétérosexuels d’un homme et d’une femme, en âge de procréer, rencontrant un problème de fertilité ou souhaitant éviter la transmission d’une maladie génétique grave à l’enfant.