D’après les données de la littérature scientifique, les enfants nés après une FIV, par comparaison aux enfants nés après une grossesse spontanée, présentent un risque légèrement accru portant sur :

  • La naissance prématurée, observée préférentiellement après un transfert d’embryon frais
  • Le poids de naissance, plus faible à la suite d’un transfert d’embryon frais, alors que le poids de naissance est en moyenne plus élevé après un transfert d’embryon congelé
  • Le taux d’admission en réanimation néonatale et le taux de mortalité durant la première année de vie

On note un rattrapage progressif de la courbe de croissance au niveau de la stature et du poids des enfants nés après une FIV au cours des premières années de leur vie.